AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Origines des Borromée (Borromei)

Aller en bas 
AuteurMessage
Carinzia
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Origines des Borromée (Borromei)   Jeu 12 Oct - 23:11



Natifs de San Miniato, en Toscane, les Borromée furent obligés de laisser l’Italie centrale (1370) consécutivement à la mise au ban de la famille et à la condamnation à mort de Philippe qui, en 1367, dirigea le soulèvement de la ville contre Florence.

Transférés dans le nord de l’Italie, leur présence fut vite assurée sur les principales places financières d’Europe grâce à des ramifications familiales, des propriétés immobilières et des titres de participation dans les banques de l’Italie du centre et du nord.

Vitalien Ier (1391 env.-1449) fut le fondateur de la grande fortune des Borromée en Lombardie.

Il joua un rôle financier et politique extrêmement important auprès de la cour des Visconti, accumulant une grosse fortune grâce à son exceptionnel talent commercial.

C’est lui qui effectua en effet les premières acquisitions au nord de la région de Novara, autour du lac Majeur (1439/1447), celles-ci constituant le noyau initial des terres qui formeront l’Etat Borromée.

Le rôle politique et militaire joué par les Borromée à Milan enregistre un certain déclin sous Gilbert Ier(1460 ca.-1508) et sous son frère Lancelot (1473-1513).

La famille s’affirme successivement par sa vocation aristocratique, convertissant progressivement son capital commercial en revenu foncier; c’est de cette époque que datent les premières acquisitions de terres sur les îles du Verbano et la partielle transformation des propriétés fortifiées en résidences de campagne.

Sous Gilbert II (1511ca.-1558), le pouvoir féodal se soudera au pouvoir religieux, marquant d’une façon durable l’image et l’histoire de la famille.

Destiné dès sa naissance à une carrière ecclésiastique, Charles Borromée (1538-1584) parvient rapidement au sommet de la hiérarchie de l’Eglise.

Nommé archevêque en 1564, il commence dès 1566 à Milan une profonde action réformatrice de la diocèse, réorganisant ses structures et redéfinissant le rôle du clergé et des paroisses.

A sa mort, Charles Borromée jouira d’une grande réputation populaire. Son cousin Frédéric (1564-1631) soutiendra avec décision le procès de canonisation qui se conclura par la proclamation solennelle de la sainteté de Charles Borromée à Rome le 1er novembre 1610.

La prédilection du cardinal pour les études philosophiques et littéraires est à l’origine de la création de la Bibliothèque Ambrosienne (1607), une des institutions culturelles d’avant-garde en Europe au début du XVIIe siècle, à laquelle seront successivement adjointes la Pinacothèque (1618) et l’Académie du dessin (1620).

On lui devra également la constitution du « Sacro Monte » de Varese.

Sous Charles III (1586-1652), neveu et héritier du cardinal Frédéric, la puissance de l’ancienne dynastie garde un rôle important dans le contexte du procès d’ "hispanisation " de la classe dirigeante lombarde et, grâce à ses trois fils, la famille connaît une nouvelle phase de splendeur.

Aujourd’hui, la prédominance des intérêts culturels sur la puissance politique distingue l’histoire de la famille, engagée, avec une sensibilité peu commune, dans la conservation d’un considérable patrimoine historique et artistique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
il_Re
Martius
Martius
avatar

Nombre de messages : 410
Date d'inscription : 17/07/2006

Profil RP
Nom: Martius
Année de Naissance: 1417
Ville: Brignoles

MessageSujet: Re: Origines des Borromée (Borromei)   Ven 13 Oct - 13:57

Vitou était surpris, à son reveil, de trouver en son bureau une note retracant l'histoire de la famille du Senechal Carinzia.

Il se rendait compte que seule sa propre famille était ainsi répertoriée, mais il se dit que peut-etre, dans un jour pas si lointain, les deux familles ne formeraient plus qu'une...

après un instant d'egarement dût au fantasme de.... d'unir les deux familles [pfiiou, j'ai eu chaud là Razz], Vitou fit quelques recherches en sa bibliothèque heraldique... il ne trouva qu'un seul descriptif interessant sur cette famille, et l'evolution de son blason:


Citation :

Lo stemma più antico dei Borromeo è suddiviso in due metà: da una parte reca fasce diagonali ondulate, dall'altra tre fasce verdi in campo rosso sormontate da una banda trasversale d'argento; in seguito vi si aggiunsero, a seconda dei rami, numerosi altri simboli (fra cui l'unicorno e il cammello) e il motto Humilitas.

I Borromeo, che appartengono alla famiglia resa celebre da san Carlo, sono originari di San Miniato al Tedesco, ridente cittadina situata in prossimità di Firenze.

Verso la metà del 1300, essi rappresentavano una delle varie famiglie che in Italia portavano il cognome de' Buonromei o Borromei. Molte di esse si sono presto spente senza lasciare traccia. Anche i Borromeo di San Miniato, in epoche diverse, si sono tutti estinti: alcuni hanno continuato a vivere a San Miniato fino al secolo XIX; altri sono emigrati a Padova, Venezia e Milano; altri ancora hanno perso la vita nei ricorrenti scontri tra guelfi e ghibellini.

Un Filippo (morto nel 1370), ricco, potente e capo di parte ghibellina, nel 1367 guidò, con l'appoggio dell'imperatore Carlo IV e di Gian Galeazzo Visconti, la rivolta di San Miniato contro i guelfi fiorentini. Tre anni più tardi, dagli stessi fatto prigioniero, fu decapitato con diciassette dei suoi. Egli ebbe cinque figli: i quali, minorenni al momento della rivolta, furono in seguito graziati. Tuttavia, già prima dell'infelice destino del padre, si erano rifugiati con la madre a Milano, recando con sé ciò che avevano di più prezioso.

Ivi Giovanni, uno dei cinque, che dal 1394 vi aveva preso la cittadinanza, fece venire da Padova sua sorella Margherita, rimasta vedova di Giacomo o Jacobino Vitaliani, e il di lei figlio giovinetto di nome Vitaliano. I Vitaliani erano una delle più antiche famiglie di Padova, che vantava tra i suoi ascendenti santa Giustina, martirizzata durante la persecuzione neroniana e papa san Vitaliano (657-72), e che era imparentata con la nobiltà dogale veneziana.

Giovanni Borromeo, insieme a due fratelli, si dedicava ad attività mercantili e bancarie: queste ultime, in particolare, venivano svolte attraverso una banca con sede a Venezia e filiali a Milano, Roma Bruges e Londra. Essendo privo di discendenza, Giovanni associò dapprima il nipote Vitaliano alle proprie attività, quindi, nel 1406, lo adottò con l'obbligo di abbandonare il cognome paterno e assumere quello della famiglia materna. Vitaliano Borromeo, già Vitaliani, può quindi considerarsi il capostipite dell'attuale famiglia Borromeo di Milano. Per compiacere allo zio, affiancò nello stemma, accanto alle onde cerulee dei Vitaliani, le fasce di Svevia dei Borromeo, inquadrando nello scudo anche il motto Humilitas, che era pur esso dei Borromeo e che, più tardi, san Carlo inserirà nel proprio stemma cardinalizio.

Vitaliano sviluppò l'azienda dello zio aprendo due nuove filiali della banca a Burgos e a Barcellona. Nel 1416, gli venne concessa la cittadinanza milanese; nel 1418, fu creato tesoriere ducale. Da quel momento la sua ascesa appare inarrestabile: nel 1432, ottiene dal duca di Milano, Filippo Maria Visconti, l'autorizzazione a fortificare il suo palazzo fuori città (l'attuale castello di Peschiera Borromeo); tra il 1439 e il 1440, riceve dal duca vari feudi, tra cui quello di Arona sul lago Maggiore, del quale, nel 1445, gli viene conferito il titolo di conte.

Nel 1447 moriva il duca Filippo Maria. Subentrata la Repubblica ambrosiana - dalla quale acquistava la rocca di Angera, sull'altra sponda del lago Maggiore, quasi in faccia ad Arona - Vitaliano caldeggiò l'apertura di trattative con il genero del defunto duca, Francesco Sforza, che aveva cinto d'assedio la città. Vitaliano doveva però morire il 4 ottobre 1449, pochi mesi prima della vittoria sforzesca. La tradizione vuole che fosse nel castello di Peschiera che Francesco Sforza, ospite del figlio primogenito di Vitaliano, Filippo, ricevesse, nei primi mesi del 1450, la delegazione milanese che veniva a offrirgli il ducato insieme con la resa di Milano.

Ayant lu cet article, Vitou se promit de proposer à la famille de celle qui était peut-etre celle qu'il cherchait depuis tant d'années, des armoiries respectueuses des familiales, tout en étant en conformité avec les obligations heraldiques modernes.

_________________
Vitorrio Emmanuele Martius
Conte di Cuneo e di Provenca, Viconte d'Apt, Barone di Sta Rafael, Sign. de LPSH
Vicaire d'Aix
ma devise economique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
il_Re
Martius
Martius
avatar

Nombre de messages : 410
Date d'inscription : 17/07/2006

Profil RP
Nom: Martius
Année de Naissance: 1417
Ville: Brignoles

MessageSujet: Re: Origines des Borromée (Borromei)   Ven 13 Oct - 14:19

Vitou continua ses recherches, et dénicha plusieurs références à la famille:

>Fascé (6) de sinople et de gueules, à la bande d'argent

[hrp: porté par le comte Gilberto Borromeo, et par Saint Carlo Borromeo]



[on retrouve bien en 2 et 3 de l'ecartelé les armoiries précédentes]



[première apparition du "humilitas" que je trouve... la commune de Peschiera Borromeo en réalité]



[le meuble reservé des borromé. on y retrouve le "humilitas" et le fameux triple cercle, caracteristique des familles de l'epoque: sforza, visconti, borromeo]



il griffona alors un blason qu'il présenterais sous peu à Carinzia:

Fascé (6) de sinople et de gueules, à la bande d'argent, le tout bandé d'un "humilitas" de sable

_________________
Vitorrio Emmanuele Martius
Conte di Cuneo e di Provenca, Viconte d'Apt, Barone di Sta Rafael, Sign. de LPSH
Vicaire d'Aix
ma devise economique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carinzia
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Origines des Borromée (Borromei)   Ven 13 Oct - 18:13

Merci Caro,

Actuellement 2 membres de ma famille vivent sur le territoire Français !

Méglius Di Borroméo a LUXEUIL. ( Il mio Zio )

Citation :
Maitre Tisserand utilisant des méthodes de tissages vénitiennes a collaboré avec Maitre Carlo Fantonelli .

Ces vétements sont dans la digne lignée de l'héritage de la Maison Fantonelli.

Un travail d'exception !

Esméralda Di Borroméo a Vésoul ( La mia sorella)

Citation :
Dés l'age de 15 ans elle est prise en charge par Leone Battista Alberti lui même.

En premier lieu elle est formée a l'architecture, elle à même rencontré le grand Filippo Brunelleschi (1377-1446), grand architecte de la Renaissance italienne, à l'origine de la prouesse technique du duomo de Florence portant son nom.

Mais également la famille Da Vinci qui il y'a deux ans on eu un heureux évènement, un petit garçon nommé Léonardo.

Mais son attirance vers les engins de guerre la pousse a rejoindre l'atelier de Bicci di Lorenzo ou la elle va montrer des grandes capacités a la création d'engins offensifs et défensifs.

Puis en 1447 elle à put retourner dans sa contrée "Les Borromées" ou l'a elle va créer son propre atelier et travailler avec la ville de Venise.

Elle vit dorénavant a Vesoul ou elle inculque son savoir faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carinzia
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Origines des Borromée (Borromei)   Dim 15 Oct - 0:25

Voici le forum de notre Famille :

http://borromei.forumpro.fr/index.forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Origines des Borromée (Borromei)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Origines des Borromée (Borromei)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nationalité et origines de Mika
» Origines Controlées (Mouss et Hakim)
» Panorama de la symphonie française des origines à nos jours
» Quelles sont vos origines ? Le tour du monde en 80 clicks
» Bob Dylan: retour aux origines?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Casa Martius :: Comté de Provence :: la demeure de Brignoles [Ingeburge et Vitoù Martius] :: le bureau-
Sauter vers: